28 février 2015

Freyr en 1980 : La Claudio Barbier

La photo de mes 20 ans ... L'intégrale de Claude Barbier.

Lire la suite

11:04 Écrit par Xavier Bonjean | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21 février 2015

Bonne nouvelle pour les grimpeurs !

Réparation de chaussons d'escalade ... par un spécialiste.

Ne jetez pas vos meilleurs chaussons quand ils sont usés. Un spécialiste les répare en posant de la gomme FiveTen ou Vibram.

Il s'agit de VERTIS SERVICES Cordonnier !

Lire la suite

09:18 Écrit par Xavier Bonjean | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05 janvier 2015

Claudio Barbier - Films Super 8

 

 

21:30 Écrit par Xavier Bonjean | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02 novembre 2014

Mali : L'escalade libre (mais vraiment !)

L'escalade au Mali ... Dans la voie "La tour de Babel" au Naijeldebridou. Je crois que mes coéquipières se demandaient où je les emmenais.

Rocher pourri, escalade difficile, pose de coinceurs problématique, choisir et décider, c'est bien là toute l'histoire de l'escalade au Mali ....... et de l'escalade en général. L'escalade est une question de choix ! ... ou un choix de questionnement : Sur nous même, sur notre vie et sur le sens qu'on veut lui donner. Ne jamais avoir peur mais rechercher les situations où ce droit est acquis.

Lire la suite

06:13 Écrit par Xavier Bonjean | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18 novembre 2013

Conférence : Un premier belge sur le K2

Ce jeudi 21 novembre 2013 à 20 h à la salle du Country Hall : Wim Smets nous raconte son ascension ...

Le K2 (aussi connu sous les noms Chogori/Qogir, Ketu/Kechu et historiquement mont Godwin-Austen) est un sommet du massif du Karakoram (ou Karakorum) situé sur la frontière sino-pakistanaise dans la région autonome du Gilgit-Baltistan (district de Skardu). C'est le deuxième plus haut sommet du monde (après l'Everest) avec une altitude officielle de 8 611 m. On le surnomme la « montagne sans pitié »1.

L'ascension du K2 est considérée comme bien plus difficile que celle de l'Everest. En juillet 2010, seules 302 personnes l'avaient réalisée contre 5 101 personnes ayant atteint le sommet de l'Everest en décembre 2010. Soixante-dix personnes ont trouvé la mort sur ses pentes, dont treize pour la seule année 1986. Le 2 août 2008, onze alpinistes trouvèrent la mort, victimes d'une chute de sérac ayant emporté les cordes fixes au-dessous du sommet ; deux alpinistes néerlandais furent cependant sauvés.

Les pentes du K2 et le camp de base de la voie normale ont été nettoyés par une équipe de Mountain Wilderness en 1990, opération ayant mis en évidence la dégradation des sites les plus reculés de l'Himalaya par une trop importante fréquentation d'alpinistes en très grande majorité étrangers. Le K2 a donné son nom à certaines surfaces en mathématiques, K32.

Le K2 est surnommé « montagne Sauvage » en raison de la difficulté de son ascension et il possède le deuxième taux de mortalité parmi les sommets de plus de huit mille mètres. En effet, on compte un décès pour 5 personnes réussissant l'ascension3. Contrairement à l'Annapurna, la montagne avec le plus haut taux de mortalité, le K2 n'a jamais été gravi en hiver.

 K2 Sans titre-1.jpg

 

 

 

23:31 Écrit par Xavier Bonjean | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

22 octobre 2013

VERDON et VERITE

VERDON



Lire la suite

21:22 Écrit par Xavier Bonjean | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06 octobre 2013

Le Grimpeur Maudit

Nouveau livre de Anne Lauwaert

en vente à prix promo sur Amazon cliquez ici

La vie de Claudio Barbier : Il Divino

Anne Lauwaert à propos de son livre :

Ce livre raconte ma passion pour la montagne et comment, en 1976, j’ai rencontré l’alpiniste belge Claudio Barbier. Après sa mort, en 1977, ses parents et amis m’ont dévoilé, par bribes et morceaux, chacun à sa façon, les différents aspects de sa personnalité. Mais ce n’est qu’en 2010, avec les enquêtes sur les abus sexuels dans l’église, qu’apparurent les éléments qui pourraient répondre aux “pourquoi?”.

On connaissait déjà « les poètes maudits ». Par analogie Claudio se sent « le grimpeur maudit »… Il le dit avec ironie, mais avec toutes ses déceptions, il y a du vrai. D’ailleurs lui aussi “est incompris, rejette les valeurs de la société, se conduit de manière provocante, dangereuse, asociale et autodestructrice et il meurt jeune, avant que son génie ne soit reconnu à sa juste valeur…” (Wiki)  Cependant, comme toujours, il s’y mêle beaucoup de  second degré. Se hisser au rang des  Lautréamont, Rimbaud, Baudelaire, Mallarmé, Keats, Poe ou autre “Pauvre Lelian”, c’est un fameux clin d’œil. Mais là aussi, il faut connaître les poètes pour comprendre le grimpeur…

Nous admirons l’activité des grands alpinistes, mais rarement connaissons-nous leurs motivations profondes.

Pourquoi Emilio Comici, qui peut-être était homosexuel et cela dans les années du fascisme, atteignait-il la volupté pendant qu’il franchissait en solitaire le vide et le surplomb?

Qu’a signifié pour Paul Preuss le fait d’avoir été, non seulement, un enfant maladif avec un syndrome poliomyélitique, mais aussi un juif pendant la période historique de l’affaire Dreyfus?

Qu’a signifié pour Claudio Barbier le bulletin du 12 avril 1952 ?

Comme le disait Marino Stenico: “ Alpinisme... pourquoi ? ”

396 pages, 20 euros

22:36 Écrit par Xavier Bonjean | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |