11 juillet 2013

Du courage et de la détermination

 

Une militante belge de Greenpeace escalade le Shard à Londres

 

1 skyscraper. 6 women. No permission. What will you do to save the Arctic?

hauteur-shard.jpg


51de74b5357057b2f57ab30e.jpg

 

 

 

media_xll_5978128.jpg

media_l_5978145.jpg

GreenpeaceUK2_430929b.jpg

 

51de6355357057b2f57aa158.jpg

 

 

 

Six militantes de Greenpeace escaladent en ce moment le Shard à Londres, le plus haut bâtiment d'Europe occidentale, pour exiger la protection de l'Arctique. La Gantoise Sabine Huyghe, 33 ans, fait partie des activistes, précise jeudi l'organisation environnementale dans un communiqué de presse. 

Après avoir échappé à la vigilance des gardes de sécurité, les militantes de Greenpeace ont entamé leur ascension jeudi vers 5 heures du matin (heure belge). Elles souhaitent accrocher une oeuvre d'art représentant l'Arctique au sommet du gratte-ciel, qui culmine à 310 mètres. Mais le résultat de l'action, qui devrait s'étaler sur toute la journée, reste "totalement incertain", précise Greenpeace.

Les activistes ont choisi le Shard pour sa proximité avec le siège central de la compagnie pétrolière Shell. La société a pris les devants dans la course à l'Arctique et investit des milliards pour mener des opérations de forage en Alaska et en Russie, indique Greenpeace dans son communiqué.

"Des millions de gens ont demandé à Shell de quitter l'Arctique mais la société les ignore", a déclaré la Belge Sabine Huyghe avant le début de son ascension. "On ne peut pas forer en toute sécurité en Arctique, les conséquences peuvent être catastrophiques pour la vie sauvage et pour les gens qui vivent là-bas."

Greenpeace lutte pour que la zone située autour du pôle Nord reste intacte et inaccessible à toute forme d'industrialisation.

<script type="text/javascript" src="http://player.ooyala.com

22:02 Écrit par Xavier Bonjean | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.