18 novembre 2013

Conférence : Un premier belge sur le K2

Ce jeudi 21 novembre 2013 à 20 h à la salle du Country Hall : Wim Smets nous raconte son ascension ...

Le K2 (aussi connu sous les noms Chogori/Qogir, Ketu/Kechu et historiquement mont Godwin-Austen) est un sommet du massif du Karakoram (ou Karakorum) situé sur la frontière sino-pakistanaise dans la région autonome du Gilgit-Baltistan (district de Skardu). C'est le deuxième plus haut sommet du monde (après l'Everest) avec une altitude officielle de 8 611 m. On le surnomme la « montagne sans pitié »1.

L'ascension du K2 est considérée comme bien plus difficile que celle de l'Everest. En juillet 2010, seules 302 personnes l'avaient réalisée contre 5 101 personnes ayant atteint le sommet de l'Everest en décembre 2010. Soixante-dix personnes ont trouvé la mort sur ses pentes, dont treize pour la seule année 1986. Le 2 août 2008, onze alpinistes trouvèrent la mort, victimes d'une chute de sérac ayant emporté les cordes fixes au-dessous du sommet ; deux alpinistes néerlandais furent cependant sauvés.

Les pentes du K2 et le camp de base de la voie normale ont été nettoyés par une équipe de Mountain Wilderness en 1990, opération ayant mis en évidence la dégradation des sites les plus reculés de l'Himalaya par une trop importante fréquentation d'alpinistes en très grande majorité étrangers. Le K2 a donné son nom à certaines surfaces en mathématiques, K32.

Le K2 est surnommé « montagne Sauvage » en raison de la difficulté de son ascension et il possède le deuxième taux de mortalité parmi les sommets de plus de huit mille mètres. En effet, on compte un décès pour 5 personnes réussissant l'ascension3. Contrairement à l'Annapurna, la montagne avec le plus haut taux de mortalité, le K2 n'a jamais été gravi en hiver.

 K2 Sans titre-1.jpg

 

 

 

23:31 Écrit par Xavier Bonjean | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |