22 août 2010

L'escalade en deuil : Décès de Chloé Graftiaux.

La Namuroise Chloé Graftiaux victime d'un accident mortel en montagne

  • Michel SALMON
  • La Namuroise Chloé Graftiaux était loin de la débutante en montagne, comme ces superbes photos en témoignent.
  • La Namuroise Chloé Graftiaux était loin de la débutante en montagne, comme ces superbes photos en témoignent.

La Namuroise Chloé Graftiaux était loin de la débutante en montagne, comme ces superbes photos en témoignent.

NAMUR - Spécialiste de l'escalade et alpiniste de très haut niveau, la jeune Namuroise Chloé Graftiaux s'est tuée samedi sur le massif du Mont-Blanc, non loin de Chamonix. Récente 3e de la Coupe du Monde de bloc, elle se destinait à une carrière de guide de montagne. Le monde du sport namurois est sous le choc.

Spécialiste de l'escalade et alpiniste de très haut niveau, la jeune Namuroise Chloé Graftiaux (23 ans) s'est tuée samedi sur le massif du Mont-Blanc près de Chamonix (France).

Elle effectuait une dernière course en montagne sur le versant italien de l'aiguille noire de Peuterey (3772 m), préparant une expédition en Inde avec le GEAN français. Elle avait atteint le sommet, avec son compagnon, sans aucun problème et par une météo clémente, avant d'entamer la descente.

C'est lors de celle-ci qu'un gros bloc de rocher s'est détaché, emportant la jeune mais très expérimentée alpiniste qui n'avait pas pris la peine de s'assurer vu la facilité apparente de la voie empruntée. Elle a effectué une chute fatale de 600 mètres.

Son corps repose à présent à Courmayeur, vers où sa famille et ses proches se dirigeaient ce dimanche matin. Son père était déjà à Chambéry depuis la veille, où réside Chloé Graftiaux, attendant le retour de sa fille.

Elle voulait devenir guide

Chloé Graftiaux était particulièrement connue dans le monde de l'escalade en salle, où, sportive de haut niveau à la Communauté française, elle comptait douze années de compétition. Elle venait de terminer la coupe du monde bloc à la 3ème place, tout près de la victoire finale. Elle avait été championne du monde minimes d'escalade de difficulté (2002), sur la trace de sa soeur Alix aux côtés de qui elle avait débuté à l'âge de onze ans.

Chloé Graftiaux se destinait à une carrière professionnelle de guide de haute montagne en France, et était en passe d'obtenir la double nationalité. Elle avait accumulé un peu partout dans le monde les expéditions en haute montagne et détenait le niveau 8b+ en falaise depuis peu.

C'est un choc dans le monde de l'escalade belge et du sport namurois où sa famille est particulièrement connue. Chloé Graftiaux avait reçu, malgré son jeune âge, les mérites sportifs tant de sa ville (Namur), de sa province que de la Communauté française.

 

22:56 Écrit par Xavier Bonjean dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |