21 mai 2010

Verdon : Afin que nul ne meure

DSC05272

 

DSC05280

 

DSC05279

 

DSC05281

 

 

DSC05290

 

 

DSC05296


Jean-Marie LECHAT rencontré dans la voie 78 ans et en alterné avec une coéquipière Suisse. Une aisance impressionante ... Bravo !

 

DSC05293

 

DSC05303

 

Mes coéquipiers dans la variante récemment équipée à gauche d'Afin (6a+)... trés jolie voie ...

Approche

Départ depuis l'extrémité gauche (en montant) du Jardin des Ecureuils atteint en 4 rappels par les dalles grises. Pour les rappels des dalles grises, longer la falaise vers l'aval sur une centaine de mètres depuis le belvédère de la Carelle, jusqu'à atteindre une grosse chaîne posée sur un bloc.
Une autre ligne de rappel démarre 10 mètres à droite de dos à la falaise un peu en contrebas.

Itinéraire

L1 : 5b/c. Commune avec Pichenibule en traversée ascendante vers la gauche puis directe sur 5m pour atteindre le relais. Assez patinée.
L2 : 5c. 3m à gauche puis droit puis encore à gauche (il y a une flèche sur le rocher) pour atteindre le relais.
L3 : 5c. Tout droit (5c) jusqu'à une bonne vire.
L4 : 5c+. Tout droit (sans aller dans la voie de gauche) puis à droite sans aller dans celle de droite puis relais. Belle longueur moins patinée, lecture amusante.
L5 : 6a+. Tout droit jusqu'au sommet. Rocher très sculpté avec des colonnettes verticales au début, puis une première fissure en surplomb et un bombé.

Retour

Faire 100m en légère montée pour rejoindre la voiture ;-)

Remarques :
  • L’automne et le printemps sont les meilleures saisons. En hiver, c’est jouable au soleil un jour pas trop froid. En été, cela doit passer à l’ombre. C'est tout de même à 1100m et même en avril il peut y faire froid voire y neiger/grêler. La falaise est au soleil le matin mais après ça peut franchement cailler. En été partir à midi
  • Ne pas sous-estimer le temps des rappels des dalles grises.
  • Du fait des traversées en début de voie, le retour arrière est un peu compliqué. Attention donc.
Matériel :

C'est clé en main mais c'est un équipement Verdon et pas couenne (1 point tous les 5-6 mètres en moyenne).

Bibliographie et webographie :

Grimper au Verdon

Historique de l'itinéraire :

Ouverture : M. Suhubiette, 1985.


22:52 Écrit par Xavier Bonjean dans Verdon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |